La première clé de l’autonomie
est une habitation où les risques sont limités.

Les aides pour bien aménager

Le maintien à domicile étant devenu un véritable enjeu social et financier, des collectivités jusqu'aux associations, de nombreux acteurs sont à même de vous aider à penser et à financer l'aménagement de votre habitation.


Les conseils et les aides financières pour effectuer vos travaux d'aménagement

Pour réaliser vos travaux, vous pouvez bénéficier de nombreux dispositifs financiers mis en place par l'État et certains organismes déjà mentionnés ci-dessus. Subventions, crédits d'impôts, les mesures facilitant le financement de votre autonomie sont à la fois nombreuses et souvent méconnues.

  L'Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat (Anah) vous apporte des informations techniques et peut subventionner vos travaux (comme, par exemple : aménagement de la salle de bains, amélioration des revêtements de sols, installation de mains courantes, de barres d’appui,…). S'adresser à la délégation locale de l'Anah située à la direction départementale de l'équipement (DDE) ou 0826 80 39 39 (0,15 €/min) ou www.anah.fr.
  Les Pact Arim offrent un accompagnement financier de vos travaux. S'adresser à la Fédération nationale des centres Pact Arim (FNC Pact) www.pact-arim.org ou 01 42 81 97 70
  La Fédération nationale d'habitat et développement (H&D) offre des subventions. www.habitat-developpement.tm.fr ou 01 45 26 69 66
  L'Union nationale de la propriété immobilière (Unpi) aide les propriétaires. www.unpi.org ou 01 44 11 32 42
  Les conseils généraux proposent une Aide personnalisée à l'autonomie.
  La Caisse nationale d'assurance vieillesse accompagne le financement des aménagements facilitant votre maintien à domicile.
  De nombreux travaux d'équipement pour l'amélioration de votre habitation principale ouvrent droit à un crédit d'impôt. Vous pouvez ainsi bénéficier de 15 % de crédit d'impôt en installant un ascenseur électrique à traction, 25 % pour des dépenses d'installation ou de remplacement d'équipements si vous correspondez aux critères d'âge et/ou de handicap, et jusqu'à 50 % si vous optez pour un dispositif moderne de chauffage aux énergies renouvelables.

À nouvel état, nouveau cadre de vie

Se maintenir à domicile longtemps implique de limiter la survenance d'accident et donc d'aménager ses espaces de vie à cette fin. Une habitation où les risques – principalement de chute – sont limités est la première clé de l'autonomie.
Favoriser la circulation, multiplier les points d'appui, rationaliser les rangements, choisir des sols non glissants ou bien encore veiller à un éclairage uniforme sont autant d'aménagements assurant sécurité, confort  et bien-être pour longtemps.

Cuisine
La pièce de tous les dangers

Entrez dans une cuisine bien sécurisée. > Voir
Autodiagnostic
Votre maison est-elle
bien adaptée ?

10 questions clés pour
diagnostiquer son
aménagement. > Lire
Autonome
mais pas seul(e)
SERELIA téléassistance MAIF :

préserver sereinement
son autonomie. > Lire
Comment rester chez
vous plus longtemps ?
Bilan d’autonomie
MAIF :
un spécialiste
diagnostique votre
domicile. > Lire


En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance du site, à optimiser votre navigation et à vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus et paramétrer les cookies