Chute et dangers domestiques menacent l’autonomie des
personnes âgées

Aménager pour se faciliter la vie

Vivre au domicile implique d'adapter son habitation aux caractéristiques de son âge présent et à venir, que ce soit en termes de praticité, d'accessibilité ou de sécurité.


Anticiper le vieillissement chez soi

Le vieillissement induisant une diminution de la masse musculaire, il est important de prévoir des aménagements limitant la dépense d'énergie. Aux troubles de l'équilibre consécutif au déplacement progressif du centre de gravité, il est nécessaire de répondre par des aménagements favorisant l'accessibilité.

La fragilité osseuse et la diminution des réflexes doivent, quant à elles, impliquer des aménagements favorisant la sécurité des déplacements. En cas de nouveau projet immobilier ou de déménagement, il faut, par exemple, privilégier le plain-pied, la douche à la baignoire dans la salle de bains et penser à la largeur des portes si l’on doit utiliser un jour des assistances à la marche et aux déplacements…


Se fatiguer moins

Afin de de ne pas dilapider son énergie dans les gestes quotidiens (et donc de la conserver pour les moments importants), ceux-ci doivent être rendus plus faciles.

Portes d'entrée et de placards légères, rangements à hauteur, boîte aux lettres ni trop haute ni trop basse, visiophone, téléphone toujours sous la main, siège dans la douche, volets et stores électriques, interrupteurs va-et-vient près des portes dans chaque pièce... sont autant d'aménagements simples permettant de moins se fatiguer et donc de diminuer les risques d'accident.


Être en sécurité

L'autonomie des personnes souhaitant se maintenir à domicile est menacée tant par le risque de chute que par certains dangers domestiques : incendies, intoxications, brûlures sont les plus fréquents. Les uns et les autres peuvent être évités par des aménagements peu coûteux et par des entretiens réguliers, notamment des installations électriques et de chauffage.

Choisir un four avec une porte latérale, des plaques de cuisson équipées de dispositifs de sécurité ou encore des robinets mitigeurs thermostatiques réduit les risques de brûlure et d'incendie.
Faire ramoner sa cheminée et tous les conduits d’évacuation des gaz brûlés tous les ans, faire vérifier la sécurité et la conformité de son équipement gaz et électrique, être vigilant sur tous les systèmes de chauffage autonome qui peuvent être dangereux parce que vétustes.


Aller plus loin

Quelles sont les stratégies à suivre pour limiter les conséquences du vieillissement sur l'exposition aux risques routiers et domestiques ?
Conseils, témoignages et propos d'experts sont réunis dans un ouvrage de référence.
Télécharger le guide (88 pages) au format PDF (2,7 Mo).
Témoignage
Le bilan situationnel

Un bilan pour faciliter
son quotidien.
> Voir la vidéo
Cuisine
La pièce de tous les dangers

Entrez dans une cuisine bien sécurisée. > Voir
Autodiagnostic
Votre maison est-elle
bien adaptée ?

10 questions clés pour
diagnostiquer son
aménagement. > Lire
Autonome
mais pas seul(e)
SERELIA téléassistance MAIF :

préserver sereinement
son autonomie. > Lire
Bien assuré, bien aidé
Organisation vie
pratique :

la prestation services
la personne de
la MAIF. > Lire


En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance du site, à optimiser votre navigation et à vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus et paramétrer les cookies